S U P E R V I E

S U P E R V I E

Chapitre 2bis - Georgios

 

 

Georgios était en train de buller devant la console. Enfin, les. Avec les 3 écrans qu'il s'était fait installer, il avait

de la visibilité sur le graphique. Enfin, buller, manière de dire. Les équipes d'administrateurs étaient parties, il appréciait

ces moments ou il se retrouvait seul avec son bébé. Que lui. Et Vulcain. "les forges".. Il soupira.

La version 2 lui avait donné du fil à retordre, il avait réussi a propager les modifications nécessaires, six mois auparavant.

Et maintenant que tous les crash-tests avaient été passés, le nouveau bébé était on-line, encore plus performant qu'avant.

Il savourait ces instants de jouissance, de satisfaction: il avait créé une oeuvre, et, maintenant, il se contentait de .. l'utiliser.

Comme tout un chacun, pour ainsi dire. Enfin presque.

Evidemment, le "grand public" n'avait aucune idée de quoi il était question. Evidemment, les quelques "bavards" avaient été

.. disons.. "retirés" du circuit ? Sans perte ni fracas, mais avec suffisament de tambours et de trompettes pour .. faire réfléchir

le reste des équipes en place.

De toute les manières, l'information était parfaitement cloisonnée. Et personne n'évoquait son travail en dehors des horaires de

... travail. Les équipes de Janus avaient encore une fois ici fait du bon travail.

Il s'alluma une cigarette blonde. Du beau travail. Il étendit tous ses muscles en s'étirant,  et entrepris de faire un tour complet sur sa chaise a roulettes. Le centre de calcul était quasi désert, la femme de ménage était passée. Il restait des pizzas dans le frigo du bureau

d'alicia , et des jus de fruits. S'il avait faim, il n'aurait qu'à en enfourner une dans le micro ondes. ET quand il en aurait marre, il

rentrerait chez lui. Pas d'horaires, et sa mercedes l'attendait, quatre étages plus haut, bien au chaud dans le parking.

Il fit défiler le graphique quadri dimentionnel qui s'étalait d'un écran à l'autre. Il était rempli de noms.. Les résultats de 3 mois de dépouillements de données, d'une immense quantité de données, en fait. "big data ! ". Des milliers.. Non, des millions d'internautes avaient vu ainsi leurs vies privées analysées, passées au crible, non, aux cribles. Chaque couche d'analyse avait une fonction bien spécifique: du quantitatif au qualitatif. Telles personnes étaint ainsi examinées superficiellement,

pour voir si leurs productions pouvaient présenter un quelconque intéret pour la recherche qui avait été initiée par Vatican 11.

Il pensait au "slogan " ridicule de Janus "Vulcain ! Nous l'avons, et eux, pas ". Bien sur qu'elle était unique.

 

Evidemment que avec de tels moyens mis en oeuvre.. Ils étaient venus le chercher, lui, Georgios, ils l'avaient .. trouvé. Dans sa cahutte du minesotta ou il s'était planqué pour finaliser son "grand oeuvre", à l'abri du monde.

La sémantique artificielle. Une extrapolation des réseaux neuroneaux à l'intelligence artificielle.

 

<page en construction>

 

 

 

 

 

 

 

 


pour approfondir: http://neuralnetworksanddeeplearning.com/chap1.html

 

également:

 

 

 



31/12/2016
0 Poster un commentaire