S U P E R V I E

S U P E R V I E

Un ancien ariticle de Jean SIDER à propos de l'affaire Ummo

Je reproduis ici cet ancien article, afin qu'on n'en perde pas la trace.

M. Jean SIDER est un ufologue connu qui à écrit des ouvrages extrêmement bien documentés en particulier à propos des enlèvements et mutilations de bétail. 

 

[Jean Sider: Ultra top secret ]

 

  https://www.amazon.fr/Ultra-Top-Secret-ovnis-font-peur/dp/2905967072/ref=sr_1_11?s=books&ie=UTF8&qid=1508846200&sr=1-11&keywords=jean+sider

 

 

 

Texte de Jean SIDER du 1 JUIN 1997

 

 

L’illusion Ummite

 

Jean Pierre PETIT ne sera jamais un ufologue. C’est un scientifique qui dit s ’intéresser aux ovnis,mais qu’a-t’il produit comme recherches relevant du domaine ufologique depuis qu’il est dans notre milieu ? Rien strictement rien ! De 1975 à nos jours, JPP n’a fait qu’écrire sur la magnétohydrodynamique et les univers gémellaires, deux sujets n’ayant absolument rien a voir avec l’ufologie car relevant de spéculations scientifiques et uniquement cela.

 

Ah oui bien sur il y a UMMO ! Et Ummo, cheval de bataille de J.P.P. , c’est lié à l’ufologie dirons les mordus de l’H.E.T.Je n’en suis pas certain,et je crois pouvoir même démontrer que l’affaire UMMO est un miroir-aux-alouettes qui continue d’éblouir quelques naïves personnes.(qui disposent de moyens de communication performants ET EFFICACES grâce à internet ils font une publicité exagérée nocive induisant les jeunes à l'esprit fragile dans l’erreur pour des décennies )

Certes,la mystification est facile à démontrer puisque certains chercheurs s’y sont employés y compris moi-même dans la revue Lumière Dans La Nuit N° 307 de janvier/février 1991.

 

Mais le problème se situe au niveau suivant: Qui sont les auteurs de cette supercherie ?

Un petit rédacteur inféodé aux rationalistes de S.O.S OVNI a prétendu qu’il s’agissait d’une manipulation du K.G.B,par l’entremise de chercheurs espagnols gravitant dans l’entourage de Mr José Luis Jordan-Peña.Mais cette hypothèse a été fort bien démontée par l’ufologue russe Boris Chourinov dans son livre OVNIS EN RUSSIE,paru chez Trédaniel en 1995.

 

Au reste,bien que le marxisme-léninisme ne soit plus en odeur de sainteté, les courriers «ummites» se sont poursuivis dans les années 1990,au point que même J.P.P prétend continuer à en recevoir.

Donc exit le KGB.

 

Personnellement, j’avais envisagé une manipulation de la CIA,qui aurait été ensuite poursuivie par Mr J.L. Jordan -Peña lui-même puisqu’il a avoué en 1993 avoir été l’unique fournisseur des courriers d’UMMO.

Il a reconnu sa responsabilité dans diverses lettres envoyées a MM. FARIOLS-CALVO,DARNAUDE ROJAS-MARCOS,AGUIRRE-CELEBRIO et DOMINGUES-MONTES.

Je possède des copies de ces correspondances et à moins de supposer que Mr Jordan-Peña soit un abominable menteur,il reste encore à trouver celui ou ceux qui ont été a l’origine de cette remarquable entourloupette.

Si l’on peut éliminer le KGB, je pense maintenant que l’on peut en faire autant avec la CIA dans l’optique d’une hypothèse que je vais maintenant évoquer.

Quand on se reporte à l’historique de l’affaire Ummo,on peut se rendre compte que c’est uniquement dans les milieux ufologiques espagnols qu’elle a germé puis mûri.

Selon l’ufologue Ignacio Darnaude Rojas-Marcos,de 1966 à 1994 (soit en 29 ans) 1.148 pages de lettres «ummites» ont été envoyées a 33 espagnols, tous plus ou moins liés au même groupe de Madrid auquel appartient J.L Luis-Peña ,presque tous des intellectuels et des scientifiques.

Quelques non-espagnols ont été les bénéficiaires de ces lettres:

Aimé Michel,René Fouéré,Jacques Vallée,Gordon Creighton,mais cela représente une goutte d’eau dans l’océan ibérique.

Le 23 octobre 1968,un document signé par le groupe de Madrid cité plus haut affirmait ne pas croire un seul instant en l’origine extra-terrestre de ces courriers,après avoir soigneusement étudié ceux qui étaient en sa possession à l’époque (Au 30 septembre 1968, 540 pages de littérature «ummite» avaient été recensées).

Ce groupe avait déjà pu établir que cette opération «lettres ummites» avait été élaborée en trois étapes:

1-La période populaire d’Albacete et du café «La joyeuse baleine» où se réunissaient les premiers destinataires du courrier.

La teneur des communications était très superficielle et ne méritait aucune attention.Cela ressemblait à une farce d’étudiants.

2- Puis ,dès que de nouveaux arrivants grossirent les rangs des premiers(Fariols,Jordan-Peña, Barrennechea,et d’autres érudits),le niveau des informations s’éleva de plus en plus haut,bien que leur contenu restât proche de la vulgarisation scientifique,qui plus est rempli d’erreurs et d’incongruités.

3- Ensuite, dès la publication d’une série d’articles de Mr. Antonio Ribera-Jorde (sans l’autorisation des auteurs des courriers « ummites »,selon ma source),et celle d’une compilation des informations anonymes par Mr Aguirre-Ceberio,les lettres commencèrent d’abord à cesser d’arriver,pour reprendre quelque temps après (Courriers reçus par MM. Fariols,Barrennechea et Dominguez).A partir de là le contenu des informations s’éleva en qualité.

Or malgré ces différences,c’est la même frappe de machine à écrire dans les trois étapes, sur du papier à lettre nanti du même tampon,le signe UMMO ressemblant à la lettre russe J comme Jordan,ce qui n’est pas forcément un hasard...)

Autrement dit,si l’on se base sur ces constats effectués par les gens concernés au premier chef par cette affaire,les lettres à cette époque (oct.68),émanaient au moins d’une personne du premier groupe d’Albacete,ceci dans la perspective d’un canular d’étudiant.

Le problème se complique à cause du degré des communications qui change avec l’arrivée de participants au niveau intellectuel plus élevé.

Ce constat m’a rappelé un cas de «channeling» que je connais très bien puisque je suis en rapport avec le «channel».

En effet depuis 1978,l’un de mes amis reçoit sur sa machine à écrire ,des messages d’entités à l’identité changeante selon leur humeur et surtout selon les personnes auxquelles les communications s’adressent (ou font allusion).

Comme ces entités semblent pouvoir avoir accès au contenu cervical des individus qui sont en relation avec cet ami,la teneur des messages varie en fonction de l’intellect des personnes visées, ainsi que de leurs espérances.

En 1978 , les entités en « channeling » avec mon ami se disaient être des Extraterrestres, pour ensuite dire qu’elles étaient d’origine différente mais indéterminées .En 1996,mon ami est entré en contact (par mon intermédiaire) avec un éditeur de revue spécialisé dans les dialogues avec les «morts» , et a ce moment les entités se sont adaptées en se faisant alors passer pour une seule intelligence émanant de l’esprit d’une personne décédée !

Comme dans les lettres « ummites » ,les informations transmises comportent des erreurs,des contradictions,des naîvetés,des absurdités et d’autres défauts typiques de ce genre de communication. (comme pour les gens sous hypnose)

Par conséquent, il n’est pas impossible que le fournisseur des informations données par les courriers proviennent d’une entité inconnue qui dicterait la frappe comme dans les cas de spiritisme.Cette hypothèse peut être renforcée par le fait que Fernando Sesma ,premier bénéficiaire des lettres ummo en 1965 disait être un contacté.

A noter une gaffe énorme commise par l’auteur des textes.Un jour ,il fut précisé que la planète UMMO tournait autour d’un soleil correspondant à l’étoile Wolf 424 située à 14,6 années lumière de la Terre.Mais le 7octobre 1991 sur la 5° chaine (Emission « ça nous regarde) l’astronome EUDIER signala que Wolf 424 était une étoile double comme avait oublié malencontreusement de le dire les textes « ummites ».

Il est intéressant de noter qu’à l’époque où les lettres ont été envoyées,Wolf 424 était encore considérée comme une étoile simple.

Ce n’est que quelques années plus tard que la découverte de WOLF 424 étoile double fût officielle.

Conclusion;les informations données éventuellement par une entité cadraient avec les connaissances scientifiques erronées du moment,donc:

«L’UMMITE» AUTEUR DES LETTRES N’EST PAS EXTRATERRESTRE ,CAR:

les habitants d’un astre extérieur à notre système solaire ne pourraient commettre une pareille bourde au sujet de leur propre soleil en faisant la description de leur environnement stellaire et leur position astronomique dans l’univers.

J.P.P a été alimenté en courriers «ummites» bien plus tard que tous les Espagnols.Il se pourrait qu’ils émanent d’une origine différente,plus terre-à-terre pourrais-je dire,pourquoi pas un franc- tireur qui aurait entrepris de mystifier notre savant de Marseille,comme l’appelle Joëlle Mesnard,éditeur de L.D.L.N.

Quelle que soit l’origine des courriers que reçoit ou qu’à reçus J.P.P,on peut être tout à fait convaincu qu’ils ne proviennent ABSOLUMENT PAS d’extraterrestres installés en Espagne ou ailleurs.J.P.P se fait des illusions en croyant qu’il peut tirer profit d’informations scientifiques qui ne sont en fait que des théories (crédibles ou pas) relevant de la prospective.Tout comme les messages qui ont pu être fournis a ce médium du groupe d’Albacete.

Celui-ci était-il Fernando Sesma ? ou un autre membre qui aurait d’abord voulu faire marcher ses collègues?

Il se peut que par la suite Jordan-Peña personnage important au centre de cette affaire ,ait été mis au courant de la réalité de la situation par le médium lui-même,ou encore qu’il ait pu remonter jusqu’à lui à la suite d’une enquête serrée.A partir de là,il a très bien pu organiser la ventilation des messages en les adaptant a la spécificité des destinataires.De même qu’une entité (de type spirite) aurait fort bien pu puiser des informations dans l’intellect de Jordan-Peña et ainsi élever le niveau des communications (Le principe des communications spirites triangulaires est bien connu).A ce sujet ,j’ai vécu moi-même un cas de ce genre: mon ami médium reçut un jour sur sa machine (en état de parfaite conscience il reçoit des impulsions mentales) un message citant une conversation que j’avais eue deux jours plus tôt avec une tierce personne que le médium ne connaît pas.il est important de noter aussi que le médium ignorait totalement le contenu de la conversation.A L’époque,je n’avais jamais rencontré le médium, nous n’échangions que des lettres et des coups de fil car nous étions a 750 kilomètres de distance.Ceci prouve que les entités peuvent lire dans l’intellect du médium mais aussi connaître la pensée des personnes qui vivent dans l’entourage de ce dernier.

Je rappelle que l’affaire UMMO a produit également les photos truquées de San Juan de Valderas ainsi que de fausses traces d’atterrissage d’OVNIs.Les documents photographiques ont été analysés en laboratoire par des experts,ce qui a permis de déterminer leur falsification (modèle réduit suspendu a un fil de Nylon).

Voir L.D.L.N N° 166 de juin/juillet 1977 où Claude POHER ancien patron du G.E.P.A.N dénonce le trucage.

Il est courant chez les «contactés»,de fournir divers éléments de preuve totalement faux ,dont des photos,afin de mieux convaincre ceux qui doutent de leur contact.Le premier exemple de ce genre est celui du célèbre George Adamski dont les photos truquées furent dénoncées dès 1962 dans la revue SATCU (n°18 et 19)

Un autre exemple qui peut être cité est celui de Edouard «Billy» MEÏER contacté suisse à l’origine de l’affaire des Pleïades et dont les trop beaux documents photographiques ont été dénoncés par Karl Korff. (Voir Spaceships from the Pléiades: The Billy Meïer Story, Prometheus,1995)

Et pourtant malgré cela Adamski et Meïer au départ furent d’authentiques contactés, j’ai pu le démontrer de manière formelle dans un ouvrage en cours.

Tout comme bon nombre de personnes de bonne foi, ils furent mystifiés par des entités non physiques qui ont manipulé leur esprit, comme celles qui font croire à d’autres individus qu’ils sont enlevés dans des O.V.N.Is «nuts and bolts»,et qui sont expertes dans l’art de la tromperie.

Donc ,l’affaire UMMO semble beaucoup s’apparenter à une histoire de contacté recevant des messages psychiques ,qui aurait été exploitée à des fins personnelles par Jordan-Peña et quelques uns de ses amis,lesquels «garderont le souvenir des bon moments qu’ils ont passés ...» (lettre à D.J. Dominguez-Montes du 12 sept.1993).

Nul doute que les farceurs ont dû souvent bien s'amuser au dépens des fanatiques d’UMMO !

Quant à J.P. PETIT qui a découvert UMMO en 1975 seulement ,libre à lui de s’accrocher éternellement à ce mythe.Après tout si cette attitude stimule son imagination (scientifique) et lui permet d’oublier les déboires et les coups durs que ne lui a pas épargné la vie,laissons-le poursuivre sa chimérique quête.

Pour notre part, nous avons des choses plus sérieuses à faire.

***********************

Reproduction et publication électronique autorisées par l’auteur

 



23/08/2017
1 Poster un commentaire