S U P E R V I E

S U P E R V I E

Compte "EpheDanica" sur twitter sur la terre plate

expéditeur date source classement supervie-sciences
"EpheDanica" Dec 2016 Twitter (réseau social) APO-01





@tarot divination
 
Madame,

Votre conviction dans la réalité de ce que vous appelez "Terre Plate" doit faire l’objet d’une considération attentive.

En effet, vous devinez que si vous n’êtes pas convaincue de la nature sphérique de cet astre, alors beaucoup d’autres personnes sont également dans ce cas.

Quant aux autres, dont la question a pu, un jour, effleurer l’esprit, pourquoi acceptent-ils ce qui leur semble être, maintenant, un simple truisme ? N’acceptent-ils pas ce que vous nommez la "connaissance commune" ?  Une masse d’informations transmises communément, de génération en génération, et acceptées mécaniquement sans aucune remise en question ?  Ne sont-ils pas, eux-mêmes, les proies d’une foi aveugle fondée sur des écrits faisant office de référence absolue (manuels scolaires, encyclopédies ...) ? Ne partagent-ils pas d’innombrables clichés de la stratosphère attestant avec certitude la rotondité de l’astre ? N’y a-t-il pas de nombreuses vidéos d’engins placés en orbite, partagées par le plus grand nombre, et servant de preuve indiscutable ?
Mais combien ont été réellement dans l’espace ? Combien ont contemplé de leurs yeux l’authentique sphéricité de ce corps froid ?

Dans ce cas, les deux processus ne relèvent-ils pas, l’un et l’autre, d’un simple déploiement du phénomène de CROYANCE ?
Ne prenez pas cette question avec légèreté, s’il vous plaît.

La croyance des uns s’oppose alors, naturellement, à la croyance des autres et la division conduit aux conflits, vous connaissez bien ce schéma récurrent.

Comment dépasser la simple CROYANCE ? Comment aller au-delà de la pure acceptation aveugle d’informations transmises arbitrairement ? Vous connaissez la réponse : la croyance ne prend fin que par la COMPREHENSION.

____

Comprendre implique une saisie totale et instantanée du processus en question (ce qui est parfois appelé "insight"). La compréhension nécessite souvent un travail, une dépense active, aisément mise en retrait devant l’offre d’une acceptation passive de faits.

Si vous ne pouvez vous rendre à des altitudes suffisamment hautes pour prendre conscience (insight) de la sphéricité de la Terre, comment pouvez-vous dépasser la simple croyance ?

L’expérimentation peut vous y aider, même lorsqu’elle s’effectue "par la pensée".

Voyez l’aperçu de cette illustration didactique :

Imaginez des êtres, vivant à la surface d’une planète imaginaire de petite taille, et ignorant que celle-ci est, en réalité, une sphère. Ils ne connaissent que la longueur et la largeur, ce sont des êtres à "deux dimensions". Ils n’envisagent pas l’existence d’une troisième dimension qui serait perpendiculaire à leur monde et le concept de "sphère" leur échappe nécessairement.

Aussi loin qu’ils regardent, ils perçoivent un environnement plat. Pour eux, la planète n’est qu’un immense plan.

Si leurs expériences et leurs observations se concentrent sur une région limitée en taille, alors ces êtres imaginaires estiment spontanément que la ligne droite reste le chemin le plus court entre deux points, ou que des trajets parallèles, sur leur planète, ne se rencontrent absolument jamais. La solidité et l’évidence de cette géométrie euclidienne les rassurent et les confortent dans cette idée de planète plate.

Maintenant, imaginez que ces êtres imaginaires décident d’explorer totalement leur planète en partant en expédition. Rapidement, ils se trouvent alors face à des phénomènes inexplicables.
Par exemple, si l’un d’eux se déplace à proximité d’un pôle en suivant un chemin parfaitement rectiligne (vous diriez qu’il suit l’un des "parallèles" du globe), aurait alors l’impression d’être étrangement revenu sur ses pas, comme si une force mystérieuse le retenait près du pôle.
De la même façon, si deux de ces individus partaient de l’équateur en direction de l’un des pôles, en suivant deux chemins parfaitement rectilignes, deux droites parallèles (= méridiens), finiraient, eux, par voir leur distance diminuer progressivement, comme si une force énigmatique les attirait l’un vers l’autre, jusqu'à se rejoindre au pôle.

Ces êtres, perturbés par ces événements troublants, se tourneraient alors vers leur meilleur scientifique. Celui-ci pourrait leur expliquer que leur monde n’est pas plat, mais courbé en une troisième dimension. Ils ne peuvent malheureusement pas la voir tant qu’ils restent à sa surface et ils ne connaissent pas les fusées. De ce fait, eux-mêmes sont considérés comme des êtres à deux dimensions. Leurs règles, leurs compas et tous leurs outils de mesure sont à deux dimensions.

Encore incrédules, certains de ces êtres invoquent des alternatives confortables : magie, influence divine, zones paranormales, etc. Mais leur éminent scientifique développe sa démonstration en usant d’une analogie astucieuse : il leur présente le modèle d’un monde habité, non plus par des êtres à deux dimensions, mais par des êtres à une seule dimension. Ces derniers seraient plongés dans la même perplexité, en pensant vivre sur une ligne droite, sans réaliser qu’ils évoluent, pourtant, sur un cercle.

Après quelques tests et expérimentations, tous finissent par comprendre la nature sphérique de leur planète, sans éprouver la nécessité de remettre continuellement à l’épreuve la véracité de ce fait ...

Pardonnez la trivialité de cette exemple commode, dont vous aurez certainement davantage saisi la substance, que la volonté ingénue de convaincre.


La compréhension n’est pas l’acceptation.

Salutations amicales.



07/01/2017
0 Poster un commentaire